Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2015

Haïku

 Arbre-JJ-2015-w.jpg

L'arbre

 

vent-w.jpg

un grand vent s'est levé ce matin

 

feuille-w.jpg

dans la rougeur du soir, il emporte les feuilles

 

arbre-w.jpg

la nuit camouflera l'arbre dénudé qui attend l'hiver

 

 

joëlle jourdan

 

16:18 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

06/05/2015

Entre la terre et l'eau

La rivière s’écoule sur son lit de galets. Transparence parfaite de l’eau.

 

Dans l’Entre-deux –entre la terre et l’eau- l’eau couvre et découvre les pierres.

Illusion d’optique. Mes yeux s’y méprennent et sous le miroir de l’eau voient une respiration de la Terre

 

               Entre-deux. Entre toi et moi

                Ce même mouvement  irrégulier, imprévisible, et perpétuel

                une respiration

                à la périphérie de nos êtres

à leurs points de rencontre

Là où les émotions se disent

sans prévenir

soulevant les poitrines dans un même sanglot

 

 

Sanglots prolongés de la rivière

Respiration hésitante du nouveau-né ou celle du dormeur habité de rêves

 

 

Le troglodyte dit sa présence depuis la branche basse du noisetier

Le soleil se brise en éclats de lumière dans les remous du courant ou sur les pierres de la berge.

 

Je ferme les yeux. Et m’immerge dans les sons générés par la rivière –si peu de mots pour en décrire leur richesse

 

Trop peu de mots pour dire cette respiration entre nos êtres.

 

                                          

                                                                                                           

 

 

16:41 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)

16/04/2015

Ta vérité

Dans l'ombre pâle des nuages et de la lune

le vent soudain agite les branches-

c'est le moment où tu dois trouver ta vérité

Ping Hsin

 

 

069-w.jpg

 

 

"J'aime la vénération des dons de la vie qui nous sont accordés 

La reconnaissance pour tout ce qui se produit de merveilleux ou de miraculeux."

François Cheng

 

 

Extrait de "Et le souffle devient signe" de François Cheng

14:00 Publié dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0)