Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2017

Encres

   Le pinceau chargé de pensées printanières

        rêve d'éclore en fleurs au point du jour

 

                                         Zhu Da

 

carte-8-w.jpg

Carte double. Encre de chine, empreintes et papier de soie. Joëlle Jourdan

(préparation du Salon Art Page11 à OCTON -Hérault- 26-27-28 mai 2017)

 

"Aller aussi loin que possible dans l'approche de l'acte, sans jamais donner à voir l'acte même.. La peinture chinoise, comme la poésie, préfère suggérer ce qui demande à s'accomplir, ou ce qui vient de s'accomplir, plutôt que de s'attarder à l'action dans l'instant de son accomplissement..."     D'où jaillit le chant, François CHENG

17/03/2017

L'évidence à venir

paru aux éditions MUSIMOT, mai 2017

Un carnet, 13 photographies de Joëlle JOURDAN, et 13 textes de Téo Libardo

 

2-joellej-w.jpg

joëlle jourdan

 

"Le vent, son souffle, ne seraient rien sans le soleil. Ouvrir, fermer les yeux, laisser pénétrer le scintillement, s'asseoir enfin et voir. La cité antique, les herbes folles, les arbres bras tendus, la promesse de l'eau, tout est en nous. Pour nous, pour l'autre, repos et illuminations. Double je.

teo libardo

 

*  *  *

 

"Il y a les photos que je cueille au cours de mes errances dans la nature, sur des chemins qui me sont familiers; elles m'ancrent dans un lieu, une saison, sont échos de la minéralité du lieu, ou de l'exubérance végétale -toujours émerveillement devant ce qui est, dans sa simplicité, sa nudité, sa puissance. Et il y a les images, fruits d'un mouvement intérieur, rencontre entre deux univers, la nature et la puissance onirique des objets, des traces laissées par l'Humain. Mes photos sont matière première, support de création. Mes images en série limitée, poésie visuelle."  Joëlle Jourdan

 

"Les images irréelles et néanmoins authentiques habillent l'absence, le commencement, disent l'invisible, la fragilité et la douce obstination de l'humain à signaler son existence, son génie, son ignorance. Les mots sont révélateurs. Immobiles, d'une perpétuelle présence, deux objets, de simples chaises, interrogent. Elles ne sont pas vides, elles sont libres aussi et nous invitent à l'être. Tout nous encourage à les rejoindre. Auparavant, il appartient à notre rêve de dispenser ses lumières, ses trésors. Et de nous inviter à traverser ... J'ai voulu ce texte comme étant le récit de cette traversée".  Teo Libardo

 

 

voir la page de présentation du carnet sur le site des éditions Musimot

http://musimot.e-monsite.com/pages/auteurs/teo-libardo/l-evidence-a-venir.html

 

 

Téo Libardo, auteur, fondateur et directeur de la revue littéraire La Volée

http://musimot.e-monsite.com/pages/auteurs/teo-libardo/

deux photographies de Joëlle Jourdan et 2 textes de Téo Libardo avaient été publiés dans la revue La Volée en 2016.

 

 

15:39 Publié dans Edition, Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

10/03/2017

Racine vagabonde

"Racine vagabonde"

joëlle jourdan, photographies,

bernard bienaimé, poèmes

 

à l'Art en Poche

 40 Grand Rue LODEVE, hérault

à partir du 10 mars 2017

 

Affiche-FIN-w.jpg

Vernissage le dimanche 19 mars à 18h

 

La "racine" -sculpture céramique de Martine Le Fur- telle un lutin de la forêt, a vagabondé dans la nature sauvage de Navacelles, aux quatre saisons. Elle s'est amoureusement mêlée aux éléments -terre, pierres, eau- et à la végétation -lichens, mousses, herbages, dialoguant avec eux.

Joëlle Jourdan a suivi, à distance, ses pérégrinations, puis a fixé en images ses découvertes, ses émois ...

Bernard Bienaimé, dans ses poèmes, nous dévoile leurs conciliabules

 

 

 

voir la note sur le blog Art et Nature

http://artetnature.hautetfort.com/archive/2017/03/05/a-l-art-en-poche-5918078.html

 

22/01/2017

Gerberas

Des images crées il y a bien longtemps, en superposition (diapositive et négatif noir et blanc)

Gerberas-suite1bcnoir-w.jpg

13/08/2016

Dialogues sensibles

Dans le cadre de l'exposition à Navacelles

du 13 au 22 août 2016

AFFICHE CORIGEE-w.jpg

"Racine vagabonde"

photographies Joëlle Jourdan

poèmes Bernard Bienaimé

sculpture Martine Le Fur

050-r.jpg

La "Racine" telle un lutin de la forêt, a vagabondé dans la nature sauvage de Navacelles, aux quatr esaisons. Elle s'est amoureusement mêlée aux éléments -terre, pierres, eau- dialoguant avec eux.

Joëlle Jourdan a suivi -à distance- ses pérégrinations, puis a fixé en images ses découvertes, ses émois

Racine vagabonde et nature enchanteresse

Bernard Bienaimé, dans ses poèmes, nous dévoile leurs conciliabules.